Dictionnaire de l'ethnologie et de l'anthropologie par Pierre Bonte

Dictionnaire de l'ethnologie et de l'anthropologie

Titre de livre: Dictionnaire de l'ethnologie et de l'anthropologie

Éditeur: Presses Universitaires de France - PUF

ISBN: 2130584268

Auteur: Pierre Bonte


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Pierre Bonte avec Dictionnaire de l'ethnologie et de l'anthropologie

Comment présenter l'ethnologie et l'anthropologie au grand public ? Certes le nom du plus grand des anthropologues est largement connu, mais que sait-on et que comprend-on de l'apport d'une discipline, " mode original de connaissance ", à travers l'oeuvre multiforme de Claude Lévi-Strauss ? " L'ethnologue ne peut ignorer le remords d'appartenir au monde qui se rendit coupable d'en massacrer un autre ", remarque Catherine Clément dans sa monographie consacrée à Lévi-Strauss (" Que sais-je ? ", 2010). Au-delà de ce sentiment d'indignation, l'ethnologue se défïnit comme un analyste de sociétés, dit-elle, et l'anthropologue, un témoin curieux de toutes les formes de vie humaine. Publié dans une version reliée en 1991, puis réédité dans un format poche, ce dictionnaire est un " outil culturel " passionnant et indispensable, non seulement pour connaître les grands noms de la discipline (94 ethnologues sont présentés), mais aussi pour comprendre leur langage et leurs concepts, car " c'est avec cet instrument analytique qu'ils affrontent la réalité sociale, organisent leur savoir et définissent les orientations de leur réflexion et c'est à travers leur langage que, de l'extérieur, la discipline est identifiée " (P. Bonte et M. Izard).

Livres connexes

Comment présenter l'ethnologie et l'anthropologie au grand public ? Certes le nom du plus grand des anthropologues est largement connu, mais que sait-on et que comprend-on de l'apport d'une discipline, " mode original de connaissance ", à travers l'oeuvre multiforme de Claude Lévi-Strauss ? " L'ethnologue ne peut ignorer le remords d'appartenir au monde qui se rendit coupable d'en massacrer un autre ", remarque Catherine Clément dans sa monographie consacrée à Lévi-Strauss (" Que sais-je ? ", 2010). Au-delà de ce sentiment d'indignation, l'ethnologue se défïnit comme un analyste de sociétés, dit-elle, et l'anthropologue, un témoin curieux de toutes les formes de vie humaine. Publié dans une version reliée en 1991, puis réédité dans un format poche, ce dictionnaire est un " outil culturel " passionnant et indispensable, non seulement pour connaître les grands noms de la discipline (94 ethnologues sont présentés), mais aussi pour comprendre leur langage et leurs concepts, car " c'est avec cet instrument analytique qu'ils affrontent la réalité sociale, organisent leur savoir et définissent les orientations de leur réflexion et c'est à travers leur langage que, de l'extérieur, la discipline est identifiée " (P. Bonte et M. Izard).Comment présenter l'ethnologie et l'anthropologie au grand public ? Certes le nom du plus grand des anthropologues est largement connu, mais que sait-on et que comprend-on de l'apport d'une discipline, " mode original de connaissance ", à travers l'oeuvre multiforme de Claude Lévi-Strauss ? " L'ethnologue ne peut ignorer le remords d'appartenir au monde qui se rendit coupable d'en massacrer un autre ", remarque Catherine Clément dans sa monographie consacrée à Lévi-Strauss (" Que sais-je ? ", 2010). Au-delà de ce sentiment d'indignation, l'ethnologue se défïnit comme un analyste de sociétés, dit-elle, et l'anthropologue, un témoin curieux de toutes les formes de vie humaine. Publié dans une version reliée en 1991, puis réédité dans un format poche, ce dictionnaire est un " outil culturel " passionnant et indispensable, non seulement pour connaître les grands noms de la discipline (94 ethnologues sont présentés), mais aussi pour comprendre leur langage et leurs concepts, car " c'est avec cet instrument analytique qu'ils affrontent la réalité sociale, organisent leur savoir et définissent les orientations de leur réflexion et c'est à travers leur langage que, de l'extérieur, la discipline est identifiée " (P. Bonte et M. Izard).